Un pacte de suicide raté mène à des accusations de meurtre pour une jeune femme

MONTRÉAL – Deux jeunes femmes font face à des accusations criminelles graves à la suite de ce qui semble être un pacte de suicide raté.

L’affaire remonte au 8 octobre dernier, alors qu’une collision frontale avait fait un mort vers 2h00 du matin sur la route 158 à Mirabel.

Selon les éléments d’enquête disponibles, la conductrice de la voiture dans laquelle prenaient place les deux jeunes femmes aurait délibérément provoqué le face-à-face, causant la mort de Jacques Beauchemin, 51 ans, le conducteur du véhicule venant en sens inverse.

Les deux jeunes femmes ont été appréhendées mardi soir et la conductrice, Brenda Pelletier Bélanger, 18 ans, de Saint-Colomban, a été accusée de meurtre sans préméditation, mercredi au palais de justice de Saint-Jérôme.

Sa passagère, qui avait été blessée dans la collision, a été accusée d’homicide involontaire devant le tribunal de la jeunesse. Bien qu’elle soit aussi âgée de 18 ans aujourd’hui, elle était mineure au moment des événements, de sorte que son identité ne peut être rendue publique.

Le dossier n’avait pas attiré l’attention sur le coup, les policiers de Mirabel croyant à une tragédie routière. Des questions avaient toutefois été soulevées en cours de route, de sorte que l’enquête avait été confiée, en décembre, à l’unité des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

Laisser un commentaire