Un policier a voulu empêcher trois soeurs de circuler les seins nus

KITCHENER, Ont. – Après avoir été avertie par un policier de se couvrir la poitrine alors qu’elles circulaient à vélo les seins nus, trois soeurs ontariennes ont décidé d’organiser une manifestation «Nues avec nous» afin de défendre les droits des femmes.

La chanteuse Alsyha Brilla, une candidate à un prix Juno en 2015 et militante des droits de la femme, a raconté que l’incident était survenu vendredi soir, alors qu’elle et ses deux soeurs roulaient en vélo dans une rue tranquille de Kitchener, en Ontario

Elle affirme qu’un policier roulant en VUS a baissé sa fenêtre et leur a ordonné de mettre un chandail parce que c’était la loi.

Quand elle a commencé à filmer la rencontre à l’aide de son cellulaire, l’agent a alors dit qu’il voulait seulement vérifier si les vélos avaient un bon avertisseur et un éclairage adéquat.

Les trois femmes ont déposé une plainte officielle auprès de la Police régionale de Waterloo. La chanteuse dit seulement vouloir des excuses. Elle espère que les policiers seront correctement informés du droit des femmes ontariennes à se promener les seins nus en public.

La Police régionale de Waterloo n’a pas répondu à une demande de La Presse Canadienne.

La manifestation se déroulera samedi à midi dans un parc de Waterloo. Les organisatrices espèrent qu’elle sensibilisera la population sur le droit des femmes de se promener les seins nus et d’autres enjeux comme les salaires inéquitables et la sécurité.

Un incident similaire avait fait les manchettes en juin quand des employés municipaux de Guelph avaient ordonné à une fille de 8 ans de se couvrir alors qu’elle se baignait en ne portant que le bas d’un maillot de bain.

Laisser un commentaire