Un policier de la Sûreté du Québec arrêté après la mort d’un jeune de 17 ans

MONTRÉAL – Un policier de la Sûreté du Québec a été arrêté et est accusé d’avoir déchargé intentionnellement une arme à feu sans se soucier de la vie et de la sécurité d’autrui, lors d’un événement où un jeune homme de 17 ans a trouvé la mort.

L’agent de la police provinciale a été arrêté par des confrères montréalais, jeudi en journée. La Section des crimes majeurs a intercepté le policier, après le dépôt d’accusations suite à l’enquête indépendante menée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le policier fait face à une accusation d’homicide involontaire, a expliqué Jean-Pascal Boucher, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Le jeune homme abattu par le policier a perdu la vie au début de 2014 à Sainte-Adèle, après avoir été intercepté à bord d’une voiture volée.

Le coup de feu tiré en direction du mineur l’avait atteint mortellement près d’une école secondaire.

À l’époque, la Sûreté du Québec affirmait que le suspect avait «mis la vie des patrouilleurs en danger» lors de l’intervention policière.

Le policier a été libéré sous promesse de comparaître. Il devra se présenter au palais de justice de Saint-Jérôme le 10 mars prochain. Il a été suspendu de ses fonctions avec solde, a confirmé la Sûreté du Québec.