Un policier de la Sûreté du Québec doit faire face à la justice en Estrie

SHERBROOKE, Qc – Un policier de la Sûreté du Québec doit faire face à la justice en Estrie.

Des accusations ont été portées contre Sébastien Grenier, âgé de 41 ans, qui a notamment été accusé de fabrication de preuve et d’avoir présenté de faux rapports.

Il comparaîtra le 27 mars par voie de sommation.

Une enquête de la Direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec, initiée en avril, a permis de déterminer que l’agent Grenier aurait sciemment utilisé de l’équipement pour lequel il n’était pas formé, soit un cinémomètre, pour délivrer des constats d’infraction.

Il aurait également rédigé de faux rapports d’infraction afin qu’ils soient utilisés comme preuve.

Un communiqué de la Sûreté du Québec précise que l’agent Grenier est actuellement suspendu avec solde, conformément aux dispositions du contrat de travail des policiers, et ce depuis le début de l’enquête.

Son statut sera réévalué au cours des prochains jours.

Laisser un commentaire