Un résidant de Mont-Joli accusé du meurtre au premier degré de Stéphane Plourde

RIMOUSKI, – Un individu connu des policiers de Mont-Joli a été accusé du meurtre au premier degré de Stéphane Plourde lundi au palais de justice de Rimouski.

Éric Furlotte, âgé de 42 ans, devra demeurer derrière les barreaux en attendant la suite des procédures, a affirmé Christine Coulombe, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Il reviendra en cour le 11 mai prochain.

Le cadavre de Stéphane Plourde portait des marques de violence. Une autopsie doit être pratiquée.

Furlotte, qui connaissait bien sa victime, a été arrêté au cours du week-end.

Tout porte à croire qu’il s’agissait d’un règlement de comptes.

Stéphane Plourde demeurait seul dans un petit logement.