Un soldat blessé lors d’un entraînement de tir réel en Alberta

WAINWRIGHT, Alta. – Un soldat canadien se remet de blessures subies lors d’un entraînement de tir réel sur une base militaire en Alberta.

Le militaire, dont le nom n’a pas été révélé, est membre du 3e Bataillon de la Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, à Edmonton.

Il a été blessé lundi soir ou tôt mardi matin près de Wainwright, et il a été transporté vers un hôpital de la région avant d’être transféré dans la capitale albertaine, a indiqué l’armée.

L’état de santé du militaire et les circonstances de l’incident n’ont pas été précisées, mais sa famille a été informée.

Un porte-parole de l’armée, Fraser Logan, a affirmé qu’il s’agissait d’un entraînement de routine avec des armes de petit calibre.

La police militaire enquête sur l’incident, mais l’hypothèse d’un acte criminel a déjà été écartée, selon M. Logan.

Wayne Eyre, brigadier-général et commandant de la troisième division d’infanterie et de la Force opérationnelle interarmées de l’Ouest, a expliqué par communiqué que ces exercices étaient essentiels pour s’assurer que les soldats soient prêts à participer à des missions partout dans le monde.

«Les Forces armées canadiennes prennent ces incidents très au sérieux et celui-ci fait l’objet d’une enquête complète pour réduire les risques à l’avenir. Entre-temps, nos pensées vont vers le soldat et sa famille pour qu’il se remette rapidement», a-t-il ajouté.