Un Somalien arrivé au Canada à la nage obtient le statut de réfugié

WINNIPEG – Un Somalien qui avait nagé dans les eaux glaciales de la rivière Rouge au Manitoba alors qu’il pensait franchir la frontière entre les États-Unis et le Canada a finalement obtenu le statut de réfugié, mercredi.

La Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada a annoncé, lors d’une audience à Winnipeg, qu’elle avait accepté la demande de Yahya Samatar, âgé de 32 ans.

M. Samatar est maintenant en mesure de faire sa demande de résidence permanente, un processus qui pourrait lui prendre plus d’un an. C’est seulement lorsqu’il sera résident permanent qu’il pourra faire venir sa femme et ses quatre enfants au pays.

L’homme, qui était travailleur humanitaire en Somalie, avait été kidnappé, mais il avait réussi à s’échapper après avoir été menacé de mort par le groupe extrémiste Al-Shabab.

Il lui a fallu un an pour arriver au Canada. Il avait pris un vol de la Somalie qui l’a mené au Brésil, où il a dû traverser la jungle vers la Colombie. Il s’est ensuite frayé un chemin vers les États-Unis, où il a été détenu quelque temps.

Il était finalement parvenu à aller vers le nord et s’est retrouvé sur le bord de la rivière Rouge. Il ne savait pas exactement où il se trouvait, mais il avait plongé dans le cours d’eau pour rejoindre l’autre côté.

Sorti de l’eau à l’autre bout de la rivière, M. Samatar a marché longtemps à travers les fermes de la région pour finalement rencontrer un bon samaritain qui lui a donné des vêtements et l’a mis en contact avec l’Agence des services frontaliers du Canada.

Laisser un commentaire