Un Torontois conteste en cour les contrôles d’identité par la police

TORONTO – Un Torontois conteste devant les tribunaux la constitutionnalité d’une pratique de la police de contrôles d’identité dans les rues de la ville, disant qu’elle entraîne la collecte d’information inadéquate qui nuit à la sécurité des personnes.

George «Knia» Singh, qui dit avoir été contrôlé par la police à de multiples reprises, veut mettre fin à la pratique qui implique d’intercepter de manière aléatoire des gens dans les rues pour obtenir des renseignements personnels.

George Singh a demandé une révision judiciaire de la pratique, affirmant que les services de police de Toronto et le chef de la police de Toronto avaient violé ses droits garantis par la charte canadienne.

Il y a quelques jours, le maire de Toronto, John Tory, avait dit vouloir mettre fin à ces contrôles d’identité aléatoires dans la ville.

Des détracteurs de la pratique affirment qu’elle tend à toucher de façon disproportionnée les jeunes hommes noirs et qu’elle amenuise la confiance du public envers la police.

La pratique avait été suspendue en janvier par le chef de la police de Toronto alors en fonction, Bill Blair, mais son successeur Mark Saunders a défendu ces contrôles comme un outil important.