Un train pétrolier déraille et s’enflamme au Dakota du Nord

BISMARCK, États-Unis – Un train pétrolier a déraillé et s’est enflammé, tôt mercredi, dans un secteur rural du centre du Dakota du Nord, provoquant l’évacuation d’un village d’environ 20 résidants.

Un responsable a indiqué que le train transportait du pétrole brut de la formation de Bakken du champ pétrolifère du Dakota du Nord. Plusieurs incendies de trains pétroliers survenus dans les dernières années ont été liés au brut volatil de la région de Bakken. Il s’agit du premier incident depuis que l’État a ordonné aux entreprises, en avril, de réduire la volatilité du brut de cette formation avant qu’il ne transite de nouveau, soulevant des questions quant à savoir si les nouvelles normes sont suffisantes.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’accident survenu vers 7 h 30 près de Heimdal, à environ 185 kilomètres au nord-est de Bismarck. Dix wagons-citernes de la société ferroviaire BNSF ont pris feu, créant de la fumée noire épaisse, a indiqué la porte-parole des services d’urgence de l’État, Cecily Fong.

Des pompiers de quatre localités sont intervenus, et des équipes spécialisées en produits dangereux de Grand Forks et Devils Lake se sont aussi rendues sur les lieux.

L’Agence de protection environnementale envoyait un responsable pour évaluer toute contamination potentielle des cours d’eaux dans les environs, a indiqué le porte-parole Rich Mylott.

Selon des indications préliminaires, une partie du pétrole des wagons ayant déraillé se serait retrouvé dans le Big Slough, qui s’écoule dans la rivière James, mais il sera difficile de le déterminer avant que l’incendie ne s’amenuise et que les responsables puissent s’approcher des lieux, a dit le responsable de la santé environnementale de l’État, Dave Glatt.

Le département de la Santé surveillait la qualité de l’air et conseillait aux gens de ne pas inhaler la fumée, disant que le danger provenait principalement de particules comme des cendres, et non de produits chimiques toxiques.

Le train comprenait 109 wagons, dont 107 qui transportaient du pétrole brut. On ignorait le nombre de wagons ayant déraillé.

Depuis 2006, le Canada et les États-Unis ont connu au moins 24 accidents de trains pétroliers ayant impliqué un incendie, un déraillement ou un déversement significatif de carburant, selon des données fédérales américaines examinées par l’Associated Press.

Le déraillement de mercredi est le cinquième cette année, et il survient moins d’une semaine après que les gouvernements des États-Unis et du Canada eurent eut annoncé de nouvelles règles pour renforcer les normes de construction pour des dizaines de milliers de wagons-citernes transportant du pétrole et d’autres liquides inflammables.