Une Autochtone sera la doyenne d’une école de droit au Canada

THUNDER BAY, Ont. – Pour la première fois au Canada, une femme autochtone sera à la tête d’une faculté de droit universitaire, a indiqué l’Université Lakehead.

Angelique EagleWoman sera doyenne de la faculté de droit Bora Laskin de l’Université Lakehead, à Thunder Bay, en Ontario, dès le mois de mai, soit un mois avant la remise de diplôme de la première cohorte de la jeune école.

Mme EagleWoman est présentement juriste et professeure de droit à l’université de l’Idaho.

Sur le site Web de l’école ontarienne, sa biographie indique qu’elle a déjà été avocate générale pour sa communauté, Sisseton-­Wahpeton Oyate, au Dakota.

Elle a enseigné le droit autochtone américain, l’économie, le droit des nations tribales et le droit des ressources naturelles autochtones américaines.

Elle a publié des ouvrages sur des sujets connexes, notamment sur la qualité de vie des peuples autochtones.

«Ce poste est un rêve devenu réalité, en raison de l’engagement de la faculté de droit à former des avocats spécialisés pour la pratique judiciaire pour les petites villes rurales et pour le droit environnemental, et en raison du programme obligatoire sur des aspects du droit autochtone», a dit Mme EagleWoman.

«Avec mon expérience, je me sens spécialement faite pour être à la tête de l’école de droit alors qu’elle prendra sa place parmi les autres écoles de droits qui se distinguent en Ontario et au Canada.»

La faculté de droit Bora Laskin a été inaugurée à l’automne 2013, ce qui en fait la plus jeune école de droit au Canada.

Laisser un commentaire