Une communauté autochtone poursuit le gouvernement de la Colombie-Britannique

VANCOUVER – Une communauté autochtone de Colombie-Britannique intente un recours judiciaire qui pourrait entraver la construction d’un barrage hydroélectrique dans la province, mais aussi l’exploitation du pétrole et du gaz sur son territoire et même au-delà.

Dans sa poursuite, la communauté de la Première Nation de Blueberry River soutient que ses droits ancestraux garantis par traité ont été violés par des années d’exploitation des mines, des forêts, du gaz et du pétrole.

Les Autochtones veulent que la Cour suprême de Colombie-Britannique empêche la province de continuer à violer ainsi leurs droits.

Ce recours s’inscrit dans une suite de poursuites judiciaires qui ont permis aux Premières Nations d’avoir davantage leur mot à dire dans le développement du territoire.

La plus récente poursuite soutient que les effets combinés et cumulatifs de l’exploitation des richesses naturelles violent les dispositions du «Traité 8», qui garantit aux Autochtones le droit de conserver leur mode de vie traditionnel.

Le territoire revendiqué par la communauté de Blueberry River est situé dans le nord-est de la Colombie-Britannique, et comprend la ville de Fort St.John, là où la province veut construire son barrage hydroélectrique «Site C».

Cette région connaît aussi un boom économique dans le secteur du gaz naturel.