Une enquête sur la traite de personnes sauve 20 victimes présumées au Canada

TORONTO – La police a révélé qu’une enquête majeure sur la traite de personnes avait mené au sauvetage de 20 victimes présumées qui auraient travaillé dans l’industrie du sexe en tant que mineurs ou contre leur gré.

L’enquête, surnommée Opération Northern Spotlight, a mené à l’arrestation de 47 personnes qui font maintenant face à 135 chefs d’accusation, incluant la traite de personnes, la séquestration, la production et la possession de pornographie juvénile et l’agression sexuelle armée.

Les autorités ont indiqué que la plupart des personnes qui ont été sauvées étaient âgées de moins de 19 ans, et que quelques-unes étaient aussi jeunes que 14 ans.

La plus récente phase de l’Opération Northern Spotlight, qui a impliqué des agents de 40 services de police à travers le Canada, a été menée par la Police provinciale de l’Ontario.

Le sous-commissaire de la police provinciale, Scott Tod, a indiqué que les policiers avaient rencontré les personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’industrie du sexe, potentiellement contre leur gré, à différents endroits à travers le pays.

Au sud de la frontière, les autorités américaines ont conduit une opération similaire, nommée Cross Country, qui s’est conclue par le sauvetage de nombreux enfants et l’arrestation de plusieurs suspects.