Une entente a été conclue entre l’OSQ et ses musiciens en lock-out

QUÉBEC – Une entente de principe a été conclue mardi entre l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) et ses musiciens.

Cette entente a permis de lever le lock-out qui avait été imposé lundi aux membres de l’Association des musiciens et musiciennes de l’Orchestre symphonique de Québec (AMMOSQ) et la reprises des répétitions. La direction de l’orchestre a ainsi confirmé la tenue des concerts «Hollywood en famille» prévus pour jeudi et vendredi, au Grand Théâtre de Québec.

Les négociations avaient repris lundi soir et les parties se sont entendues sur les derniers points mardi matin.

La présidente-directrice générale par intérim de l’OSQ, Elizabeth Tessier, s’est dite très satisfaite de la négications d’une entente de cinq ans avec les musiciens. Elle a aussi souligné que le contrat du chef et directeur musical, Fabien Gabel, avait été renouvelé pour trois ans, il y a quelques semaines.

De leurs côté, les musiciens avaient déjà accepté une réduction d’une semaine de leur saison équivalant à une diminution de salaire annuel pour les quatre premières années de la convention. Ce n’est qu’au cours de la cinquième année de la convention qu’ils retrouveront leur salaire annuel de 2014-2015.

Le président de leur association, Benoit Cormier, a affirmé que «la capitale nationale, via ses décideurs et ses gens d’affaires, devra se mobiliser et se doter des moyens financiers nécessaires si elle souhaite s’offrir une formation symphonique de première classe». Selon lui, «le seuil critique a été atteint et les musiciens sont excédés qu’on utilise leurs poches comme moyen de financement».

Il a précisé que les enjeux relatifs à la survie de l’OSQ feraient l’objet d’un nouveau débat dès l’an prochain.

Laisser un commentaire