Une entreprise qui offrait des croisières au téléphone doit payer une pénalité

OTTAWA – La société américaine derrière les appels téléphoniques qui vous annonçaient que vous aviez gagné une croisière aux Bahamas a reçu une amende de 200 000 $ pour avoir violé les règles canadiennes sur les télécommunications non sollicitées.

En plus de cette pénalité, la société floridienne Consolidated Travel Holdings Group a accepté de cesser de faire ces appels de télémarketing non sollicités qui promettaient aux Canadiens une croisière dans le Sud en échange de leurs réponses à un sondage.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a indiqué avoir amorcé son enquête après avoir reçu des plaintes de la part de Canadiens.

L’organisme de réglementation fédéral a collaboré avec la Federal Trade Commission des États-Unis dans le cadre de son enquête.

L’opération du CRTC a permis de déterminer que le groupe Caribbean Cruise Line, détenu par le Consolidated Travel Holdings Group, effectuait ses appels au moyen d’un composeur-messager automatique pour offrir des croisières à des Canadiens, dont plusieurs qui avaient inscrit leur numéro de téléphone sur la liste nationale des numéros de télécommunication exclus.

«L’enquête transfrontalière indique aux télévendeurs à l’étranger qu’ils doivent se conformer à nos règles lorsqu’ils appellent des Canadiens et démontre que nos efforts pour protéger les Canadiens contre les appels de télémarketing indésirables portent ses fruits», a indiqué dans un communiqué la responsable de la conformité et des enquêtes du CRTC, Manon Bombardier.

«Nous apprécions l’aide que nous avons reçue de la Federal Trade Commission au cours de notre enquête. Nous sommes heureux d’annoncer que Caribbean Cruise Line a collaboré avec nous dans le cadre de l’enquête et a volontairement décidé de cesser d’effectuer des appels de télémarketings aux Canadiens.»

La liste nationale des numéros exclus a été lancée en 2008 et plus de 12,7 millions de numéros y ont été inscrits.

Laisser un commentaire