Une femme revenant de Guinée est testée négative à l’Ebola à Toronto

TORONTO – Une personne s’étant rendue récemment en Afrique de l’Ouest a été testée négative à l’Ebola après avoir été examinée dans un hôpital de Toronto.

La femme est arrivée à l’hôpital mercredi matin souffrant de fièvre et de nausée, des symptômes de l’Ebola. Mais il peut s’agir aussi de symptômes reliés à d’autres troubles alimentaires.

Le chef en microbiologie du Centre des sciences de la santé Sunnybrook, le docteur Andrew Simor, a indiqué que la patiente non identifiée avait été en Guinée.

Mais l’hôpital estime qu’elle avait quitté ce pays il y a plus de 21 jours. La période d’incubation pour l’Ebola — le temps entre l’infection et le moment où les symptômes se manifestent — se situe entre deux et 21 jours.

M. Simor a indiqué que la femme n’avait pas été gravement malade. Elle a été soignée dans un secteur isolé par une petite équipe spécialisée.

Le Canada n’a pas connu à ce jour de diagnostic d’Ebola à l’intérieur de ses frontières.