Une jeune mère de 22 ans de Gatineau a été arrêtée pour la mort de son bébé

Une jeune mère de 22 ans de Gatineau a été arrêtée mardi par la police pour la mort de son bébé.

Martine Soucie a comparu mercredi après-midi au palais de justice de Gatineau pour faire face à des accusations d’homicide involontaire, de voies de fait graves et de voies de fait avec lésions corporelles. Elle était détenue depuis son arrestation.

Le décès remonte au 16 novembre 2014. Ce matin-là, les policiers et les services d’urgence ont répondu à un appel médical indiquant qu’un bébé de six mois était inanimé dans sa résidence familiale.

Malgré les manoeuvres de réanimation effectuées, le décès de l’enfant a été constaté à l’Hôpital de Hull.

Des soupçons soulevés à la suite des premières constatations faites sur place ont mené les enquêteurs à approfondir leur investigation, indique le Service de police de la ville de Gatineau (SPVG).

Plusieurs expertises médico-légales ont été nécessaires — du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec, ainsi que du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine — en complément de l’analyse de la scène effectuée par le service de l’identité judiciaire du SPVG.

«Le bébé a subi des traumatismes à différents épisodes de sa vie», a expliqué en entrevue le sergent Jean-Paul Le May du SPVG, et certains avaient précédé son décès et n’y étaient pas reliés. Il n’a pas voulu dévoiler la nature des blessures subies par le bébé.

La jeune femme a d’autres enfants, qui ont été pris en charge par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) dès le début de l’enquête criminelle, a précisé le sergent Le May.

Il s’agissait du quatrième homicide à survenir sur le territoire de Gatineau en 2014, précise le SPVG.