Lac-Mégantic: une messe de minuit sobre, mais émouvante en l’église Sainte-Agnès

LAC-MÉGANTIC, Qc – La mairesse de Lac-Mégantic a invité ses concitoyens à tourner la page sur les terribles événements du 6 juillet dernier.

C’est à Colette Roy Laroche qu’avait été confiée la tâche de livrer l’allocution d’ouverture de la messe de minuit, dans la nuit de samedi à dimanche.

Tout au long de son discours, elle a fait référence aux mains: celles que l’on a utilisées pour se cacher les yeux, pour déposer sur une épaule ou encore pour fouiller dans les décombres de la catastrophe ferroviaire qui a fauché 47 vies l’an dernier.

Elle a néanmoins insisté sur la nécessité de tendre les mains pour accueillir l’avenir et rebâtir.

Mais cela ne signifie pas que les victimes seront oubliées pour autant.

Un casque de moto pour Jean-Guy Veilleux, le disque compact posthume de Geneviève Breton, des gerbes de fleurs par dizaines: le souvenir des disparus de la tragédie de Lac-Mégantic était toujours bien vivant dans la petite église Sainte-Agnès.

Les rires qui ont fusé pendant la journée de samedi ont fait place aux larmes, qui ont coulé sur de nombreuses joues tout au long de cette messe de minuit, qui se voulait sobre.

Le curé de la paroisse, Steve Lemay, a présidé la messe.

Les plus populaires