Une nouvelle espèce de dinosaure est nommée par des paléontologues

EDMONTON – Une nouvelle espèce d’ankylosauriens découverte en 2000 dans le désert de Gobi, en Mongolie, par une équipe de chercheurs de l’université de l’Alberta, a maintenant un nom.

Dans un article paru cette semaine dans une revue de zoologie, le professeur Philip Currie et des collègues ont nommé l’animal qu’ils ont découvert «Zaraapelta nomadis».

Zaraapelta est la fusion de deux mots, l’un mongol et l’autre grec, qui signifient «hérisson» et «carapace». Nomadis a été ajouté en hommage à l’entreprise mongole Nomadic Expeditions, qui mène des fouilles dans la région depuis près de 20 ans.

Comme les autres ankylosauriens, le Zaraapelta était un herbivore à carapace, doté d’une gigantesque queue en forme de gourdin. Mais cette espèce était particulièrement spectaculaire, avec ses cornes et ses crêtes caractéristiques derrière les yeux.

Victoria Arbour, spécialiste des ankylosauriens à l’université de l’Alberta, pense que ces attributs servaient probablement à se protéger, bien sûr, mais aussi, peut-être, à attirer les partenaires sexuels, comme chez d’autres dinosaures à cornes ou à crêtes tels les cératopsiens ou les dinosaures à bec de canard.

Le crâne du Zaraapelta découvert dans le désert de Gobi appartient à la collection du Centre de paléontologie de Mongolie.

Les plus populaires