Une opération antidrogue majeure menée dans les régions de Québec et de Lévis

MONTRÉAL – Pas moins de 28 présumés trafiquants de drogue, qui auraient écoulé leur marchandise dans les régions de Québec et de Lévis, ont été arrêtés, mercredi, au terme d’une enquête d’une durée de six mois.

Quelque 200 policiers ont été mobiliséspour leur mettre la main au collet.

Ils ont mené une intervention conjointe réunissant des membres de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada ainsi quedes forces de l’ordre de Québec et de Lévis.

Dans le cadre de l’opération, qui avait été baptisée «projet Mousquet», une vingtaine de perquisitions ont également été lancées. Selon un bilan provisoire, de la cocaïne, du cannabis, des comprimés de métamphétamine, des véhicules, de l’argent et des téléphones portables ont pu être saisis.

Les responsables policiers se sont dits confiants d’être parvenus à démanteler un réseau qui aurait été chapeauté par les Hells Angels.

En après-midi, les suspects avaient déjà commencé à comparaître par vidéoconférence au palais de justice de Québec. Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus contre eux et ils sont liés notamment à la possession, à la production et au trafic de stupéfiants.

La présumée tête dirigeante du groupe a été arrêtée. Il s’agit d’Alexandre Côté, un homme de 35 ans.