Une pétition pour faire cesser la vente d’un t-shirt ridiculisant le suicide

TORONTO – Un homme de Toronto qui a survécu à plusieurs tentatives de suicide lorsqu’il était adolescent demande à Amazon d’arrêter de vendre des t-shirts qui se moquent selon lui du suicide.

Mark Henick, âgé de 28 ans, a lancé une pétition en ligne sur Change.org, qui a obtenu jusqu’à maintenant le soutien de centaines de personnes.

Les t-shirts se détaillant à 15,99 $ arborent un dessin montrant un bonhomme allumette debout sur une chaise avec un noeud coulant autour du cou et un autre bonhomme allumette assis sur une chaise en train de manger du pop-corn. Entre eux se trouve l’inscription «veille de suicide» («suicide watch» en anglais).

M. Henick demande au géant du détail en ligne «de faire ce qui est bien et de retirer ces produits».

Amazon n’a pas répondu à une demande de commentaires au sujet de la pétition de M. Henick.

Ce dernier affirme que même si les t-shirts se veulent être une blague, ils peuvent rappeler de mauvais souvenirs à ceux qui ont perdu un membre de leur famille ou un ami en raison d’un suicide ou encore à ceux qui ont fait des tentatives de suicide dans le passé.

«Il n’y a de place nulle part pour ce genre de produits», a dit M. Henick.

Il estime que le t-shirt semble encourager une personne à s’enlever la vie. «Leur petite blague fait exactement cela, essentiellement, s’asseoir et regarder quelqu’un se suicider.»

«Je ne trouve pas cela drôle, et d’après ce que j’ai pu constater, personne d’autre non plus.»

M. Henick dit qu’il parle régulièrement de ses multiples tentatives de suicide et ajoute que «lorsque vous n’en parlez pas, cela augmente le risque que cela se produise à nouveau».

Plusieurs commentaires sur le site de la pétition ont qualifié le t-shirt de «dégoûtant».

«Vendre le suicide et se moquer des problèmes de santé mentale est à la fois cruel et une terrible décision d’affaires. Vous m’avez perdu comme client», a écrit Paul Gallant de Vancouver dans un commentaire.

«Je signe car il n’y a pas un seul aspect positif à ces t-shirts: rien qui soit drôle, divertissant ou même acceptable», a écrit Chad Pendleton du Kansas.

M. Henick a déclaré qu’il avait décidé de lancer sa pétition après avoir lu qu’une jeune fille de 14 ans de Calgary incitait les gens à écrire des lettres à Amazon pour demander à l’entreprise de cesser de vendre les t-shirts.

Laisser un commentaire