Une soldate canadienne qui se battait contre l’ÉI en Syrie de retour en Israël

JÉRUSALEM – Une soldate d’origine canadienne qui se battait aux côtés des Kurdes contre le groupe armé État islamique (ÉI) en Syrie est retournée en Israël.

Gill Rosenberg, une ancienne membre des forces israéliennes, a annoncé lundi à la radio militaire qu’il était temps pour elle de retourner à la maison après avoir combattu plus de huit mois en Syrie.

Elle a affirmé que ses valeurs juives l’avaient encouragé à «faire ce qu’il faut» pour son peuple, mais aussi pour «tous les êtres humains».

Mme Rosenberg a servi dans l’armée israélienne et elle était auparavant pilote au Canada. Elle est originaire de White Rock, en Colombie-Britannique, et elle est allée à l’école secondaire à Vancouver.

La soldate était l’une des seules volontaires à s’impliquer dans la guerre civile syrienne, l’année dernière. Une fausse nouvelle avait circulé à l’effet qu’elle ait été capturée par le groupe armé ÉI.

Il y a quelques années, Mme Rosenberg avait passé du temps en prison aux États-Unis pour son implication dans une fraude téléphonique de grande envergure. Mme Rosenberg avait plaidé coupable pour son rôle dans le système frauduleux qui avait fait perdre des millions de dollars à des aînés américains.

Les documents judicaires américains la présentaient comme une femme aux prises avec des problèmes d’abus d’alcool et de drogues.

Après avoir passé près de quatre ans et demi en détention, elle avait finalement évité du temps de prison supplémentaire. Le juge avait conclu que Mme Rosenberg avait «fait de nombreux progrès», notamment en ne consommant plus d’alcool ou de drogues.

Laisser un commentaire