Fuite à l’usine Kronos: les choses rentrent progressivement dans l’ordre

VARENNES, Qc – La vie des citoyens de Varennes habitant à proximité de l’usine Kronos revient progressivement à la normale.

Dimanche après-midi, les autorités ont annoncé que les citoyens ayant été contraints de quitter momentanément leur demeure, auront tous réintégré leur domicile «au cours des prochaines heures».

Elles ont également indiqué que la circulation avait pu être rétablie sur la route 132 ainsi que sur le Chemin de la Côte-Bissonnette. Cependant, elle continuera d’être étroitement supervisée dans les environs immédiats de l’entreprise

Samedi, l’évacuation d’une quinzaine de résidences avait été exigée par les autorités en réaction à une fuite de tétrachlorure de titane, un produit qui, selon la Commission de la santé et de la sécurité du travail, peut entre autres provoquer des irritations et des maux de tête s’il est inhalé.

Entre les murs de l’usine, le boulot se poursuivra également sous haute surveillance, selon son directeur, Stéphane Charron. Une équipe technique est sur place 24 heures sur 24 pour s’assurer que l’intervention se fasse de façon sécuritaire. La nuit dernière, elle a réussi à neutraliser le tétrachlorure de titane qui était au deuxième étage. L’opération de nettoyage s’est poursuivie au cours de la journée de dimanche, a-t-il indiqué en point de presse.

Les pompiers continueront de mettre la main à la pâte et de soutenir les employés de Kronos, une aide qui sera sans doute la bienvenue vu l’ampleur de la tâche.

«Il reste beaucoup de travail à accomplir. Il y a à peine, 20 pour cent du premier plancher de l’entreprise qui a été fait», a soutenu le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Varennes, Alain Pharand.

Pour l’instant, il a été impossible de savoir à qui reviendra la facture associée à cette vaste opération.

Le directeur général de la Ville de Varennes, Sébastien Roy, est demeuré évasif lorsqu’il a été questionné à ce sujet.

«C’est une chose de laquelle on devra discuter avec [la direction de] Kronospendant les prochaines semaines», a-t-il mentionné.

Un autre enjeu demeure en suspens pour l’instant. Il n’est pas certain que les activités de production pourront reprendre dès lundi à l’usine. Pour qu’elles puissent redémarrer, il faudra que le nettoyage soit arrivé à son terme.

Une enquête a été lancée pour déterminer ce qui a provoqué la fuite à l’origine de tout ce branle-bas.

«On a un ingénieur qui travaille sur ça actuellement et ce qu’on a vu, à ce stade-ci, c’est qu’il y a une valve à la sortie d’un réservoir qui a fui […] donc on est en train de faire une investigation en détail là-dessus», a rapporté M. Charron.

Laisser un commentaire