Vétérans dans la fonction publique: le plan du fédéral comporterait des failles

OTTAWA – Le projet de loi C-27 — visant à donner un accès élargi à la fonction publique aux anciens combattants — est une fois de plus critiqué. Cette fois-ci, on reproche au gouvernement fédéral de ne pas tenir compte de certains régimes de retraite de l’armée dans les calculs de leur éventuelle retraite en tant que fonctionnaire.

Berth Lepage, une ancienne capitaine des Forces aériennes, a révélé qu’une portion de sa pension accumulée à temps partiel ne pouvait pas être considérée en raison de différences de calculs entre le régime de retraite de l’armée et celui du gouvernement.

Selon Mme Lepage, cela pourrait constituer un frein pour tous les anciens combattants qui voudraient s’impliquer dans la fonction publique tel que le souhaiterait le gouvernement conservateur.

Pour régler le problème, le Conseil du trésor devrait réécrire les règles sur la conversion des fonds de pension — ce qu’il a refusé de faire jusqu’à maintenant.

Quelque 30 autres cas s’apparentent à celui de Mme Lepage, ce qui pourrait être problématique puisque de plus en plus d’anciens soldats qui ont occupé plusieurs postes dans l’armée veulent appliquer pour des emplois au gouvernement.

L’ombudsman de la Défense nationale Gary Walbourne a indiqué qu’il ne comprenait pas la réticence du gouvernement face à des changements relativement faciles à appliquer.

Les plus populaires