Vidéotron construira un centre de données à Montréal pour 40 millions $

MONTRÉAL – Vu les besoins croissants, Vidéotron a annoncé mercredi la construction d’un centre de données au coût de 40 millions $.

Au cours d’une rencontre avec la presse, mercredi, la présidente et chef de la direction de Vidéotron, Manon Brouillette, a souligné que la décentralisation des serveurs des entreprises vers des centres de données était une tendance lourde à l’échelle mondiale, une tendance dont l’entreprise souhaite profiter.

Le centre de 4000 mètres carrés sera situé dans l’arrondissement de Saint-Laurent, dans le Technoparc Montréal.

Environ 300 emplois seront ainsi créés durant la phase de construction et entre 15 et 20 emplois permanents par la suite pour gérer les infrastructures, a précisé Mme Brouillette.

Vidéotron souhaite ainsi intéresser les entreprises et les institutions de toutes les tailles et ne compte pas s’arrêter aux frontières du Québec.

«On vise tout type de clientèle. On a 120 000 clients aujourd’hui; on a une demande de cette clientèle-là, mais également, il y a des clients de grande taille. On voit vraiment une tendance; on est près des frontières. Tout: le climat, le dollar canadien, tout ça fait en sorte que c’est très favorable pour des clients internationaux. L’avantage qu’on a, c’est que nos infrastructures, nous, on est déjà avec nos interconnexions avec les États-Unis, l’Europe, etc., pour recevoir des clients et être capables de transiter les données», a expliqué Mme Brouillette.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, présent lors de l’annonce, ne cachait pas sa fierté. Il s’est dit doublement content, d’abord pour son Technoparc qui continue de se développer avec un centre de technologie de pointe, ensuite pour la croissance du nombre de centres de données au Québec.

«Il ne faut pas se le cacher: le Québec et Montréal connaissent un léger retard dans ce domaine. À titre de comparaison, l’Ontario compte 1146 centres de données; le Québec n’en compte que 411», a dit le maire Coderre.

Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor, a précisé qu’en fait, c’est non seulement Montréal et Québec, mais «tout le Canada qui est en retard sur les États-Unis» en la matière.

Le maire Coderre pense que ce centre de données de Vidéotron permettra d’attirer ici d’autres entreprises. «Grâce au nouveau centre de données qui sera érigé ici, les entreprises montréalaises et du Québec entier pourront bénéficier d’une infrastructure infonuagique à la fine pointe. Pour Montréal, c’est un avantage incroyable, qui nous permettra d’attirer chez nous de nouvelles entreprises numériques ou de conserver celles que nous avons déjà», s’est-il félicité.

Laisser un commentaire