Wall considère la péréquation comme un enjeu électoral, au contraire de Harper

WASKESIU, Sask. – Le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall affirme qu’il n’est pas d’accord avec le chef conservateur Stephen Harper, qui a affirmé jeudi que la péréquation n’était pas un enjeu de la campagne électorale.

M. Wall tente de remettre à l’ordre du jour la formule de péréquation — qui vise à répartir équitablement la richesse entre toutes les provinces. En vertu de ce programme, les provinces les plus pauvres reçoivent environ 17 milliards $ annuellement.

Stephen Harper a affirmé lors d’un rassemblement près de Regina qu’il ne s’agissait pas d’une question centrale en vue des prochaines élections et que les électeurs ou M. Wall ne devraient pas s’en préoccuper.

Or, M. Wall croit qu’une campagne électorale est le meilleur moment pour se demander si le programme de plusieurs milliards de dollars fonctionne correctement. Il a remarqué que les autres partis politiques n’avaient pas abordé l’enjeu non plus.

Le premier ministre saskatchewanais estime que les paiements de péréquation devraient être réduits de moitié et que le gouvernement fédéral devrait utiliser cet argent pour l’investir dans des projets d’infrastructure au pays.

Laisser un commentaire