Walt Natynczyk, président de l’Agence spatiale canadienne, quitte son poste

OTTAWA – L’ancien chef d’état-major de la Défense Walter Natynczyk, qui dirigeait l’Agence spatiale canadienne depuis un peu plus d’un an, quitte son poste pour devenir sous-ministre des Anciens Combattants.

Le général à la retraite, qui était à la tête des armées de 2008 à 2012, entamera sa nouvelle carrière dans la haute fonction publique lundi, a annoncé le premier ministre Stephen Harper dans un communiqué, mercredi. Il remplacera à ce poste la sous-ministre Mary Chaput, qui prend sa retraite de la fonction publique.

M. Natynczyk avait été nommé président de l’Agence spatiale canadienne en août 2013, en remplacement de l’astronaute Steve MacLean, qui était passé au secteur privé.

Le premier vice-président de l’Association des industries aérospatiales du Canada, Iain Christie, s’est dit surpris lorsqu’on lui a appris la nouvelle, mercredi après-midi.

Diplômé en 1979 du Collège militaire royal de Saint-Jean, au Québec, M. Natynczyk a occupé diverses fonctions au sein des Forces armées canadiennes, un peu partout au pays mais aussi à l’étranger. Ainsi, en 1994-1995, il était chef des opérations en Bosnie-Herzégovine, puis chef des opérations terrestres pour la Force de protection des Nations unies à Zagreb, en Croatie.

En 2004-2005, il a été directeur adjoint, Stratégie, Politique et Planification, puis général commandant adjoint du Corps multinational en Irak, avec l’armée américaine.

«Ce fut un honneur de servir en tant que président de l’Agence spatiale canadienne», a-t-il écrit sur le site de l’organisme fédéral. «L’Agence a un potentiel extraordinaire et un destin excitant. Je crois en ses employés. Je crois en sa mission. L’espace touche tous les Canadiens quotidiennement. Peu importe mes fonctions, je continuerai à appuyer le Programme spatial canadien.»

Les plus populaires