Québec donne des conseils pour les funérailles et pour les ados

Québec recommande d’autres précautions pour juguler le coronavirus, concernant les funérailles, les mariages et les regroupements d’adolescents.

Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, a incité lundi les jeunes actuellement en congé à éviter les «échanges de produits biologiques».

Il a ainsi fait allusion aux rapprochements qui peuvent se produire lors des fêtes entre adolescents et à leurs conséquences.

«C’est peut-être le temps de reporter les échanges à un autre moment, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse quotidienne au parlement, au côté du premier ministre François Legault. (…) Essayez d’être un peu plus distants. Essayez de ne pas vous passer la bière.»

En outre, les autorités suggèrent des restrictions en ce qui a trait aux services funéraires, soit limiter le nombre d’invités et ne pas prendre part à des obsèques si on est malade.

«Ce serait une mauvaise idée d’avoir 150 personnes ensemble dans une maison funéraire, a dit M. Arruda. C’est la même chose pour un mariage.»

«Je comprends que les familles veulent se réunir lors de funérailles, mais il faut réduire le nombre d’invités», a ajouté M. Legault.

Le directeur de la santé publique a indiqué qu’il s’attendait à une accélération dans le nombre de cas confirmés de personnes infectées au Québec.

Il estime toutefois que les gens commencent à comprendre le message des autorités.

Pour sa part, le premier ministre a écarté l’imposition d’un couvre-feu, à l’instar de ce qui se fait au New Jersey.