Québec et Ottawa annoncent 1,5G$ pour le logement

MONTRÉAL — Le leader parlementaire des libéraux fédéraux, Pablo Rodriguez, et la ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, ont annoncé vendredi un investissement conjoint de 1,5 milliard $ sur sept ans pour la création de logements abordables et le soutien des familles en situation précaire.

Ottawa investira 338 millions $ pour créer 1300 logements abordables au Québec. Ceux-ci devraient être achevés «d’ici la fin de 2022», a indiqué M. Rodriguez en conférence de presse. Ces logements ne seront pas seulement à Montréal, mais aussi à Québec, à Laval, à Gatineau et à Longueuil.

«On veut augmenter l’offre de logement dans toutes les régions du Québec», a expliqué la ministre Laforest en conférence de presse. Elle a ajouté qu’avec la pandémie et le télétravail, beaucoup de Québécois sont allés vivre en région, ce qui a fait augmenter les besoins en logement à l’extérieur des grandes villes.

«On lance un appel à tous nos partenaires», dont les municipalités, pour déposer des projets «avant le 21 octobre 2021», a-t-elle dit.

Cette annonce amorce la deuxième phase de l’Initiative pour la création rapide de logements du gouvernement fédéral. Les constructions des 1491 logements abordables promis en octobre 2020 pour la première phase «vont très, très bien», a assuré la ministre.

De plus, les bénéficiaires du programme Allocation-logement verront leur allocation mensuelle monter de 80 $ à 100$, puis «à 150 $ par mois d’ici quatre ans» alors que Québec investira 684 millions $ dans le programme. La participation du gouvernement fédéral, elle, sera de 454 millions $. Ces investissements «vont aider, en tout, 145 000 familles québécoises», a déclaré M. Rodriguez, énonçant l’objectif d’«éliminer l’itinérance chronique d’ici 2030».

Le programme Allocation-logement vient en aide aux personnes à faible revenu qui ont 50 ans ou plus ou qui ont au moins un enfant à charge.

―――

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.