Québec: l’église du Très-Saint-Sacrement a fermé ses portes pour de bon dimanche

QUÉBEC — Près d’un siècle après son ouverture, l’église catholique du Très-Saint-Sacrement, de Québec, vient d’être été fermée de façon définitive en raison de ses coûts de rénovation jugés trop élevés.

Quelques personnes ont assisté dimanche à une toute dernière messe à l’église située sur le chemin Sainte-Foy.

L’immeuble construit en 1924 et son aire de stationnement avaient été entourés d’un périmètre de sécurité le 23 juillet dernier. La fabrique de la paroisse Bienheureuse-Dina-Bélanger, qui gère l’église Très-Saint-Sacrement, avait alors fermé le lieu de culte pour une période indéterminée après qu’un rapport des travaux à être effectués lui ait été transmis.

L’année dernière, la fabrique avait décidé de mettre l’église en vente car des travaux de rénovation de 3 millions $ étaient nécessaires. Le plus récent rapport a ajouté que d’autres sommes d’argent devaient y être consacrées, surtout dans les deux tours de plus de 43 mètres abritant les clochers et la cheminée qui présentent des risques d’effondrement.

La paroisse affirme qu’elle n’a pas les fonds nécessaires pour entreprendre des travaux de rénovation d’une telle envergure et pour entretenir l’édifice. La fermeture permanente a donc été décidée. 

L’église du Très-Saint-Sacrement mesure 69,6 mètres de longueur et 24 mètres de largeur dans la nef; 1400 fidèles pouvaient s’y rassembler.

Un orgue Casavant y a été installé en 1932.

 

Les plus populaires