Québec octroie 10 millions $ pour l’adaptation climatique des pays en développement

CHARM EL-CHEIKH, Égypte — Le gouvernement du Québec a profité de la COP27, qui se poursuit en Égypte, pour annoncer une nouvelle contribution de 10 millions $ au Fonds pour l’adaptation de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Dans un communiqué publié mardi, le gouvernement explique que ce montant visera à aider les pays en développement à s’adapter et à renforcer leur résilience face aux conséquences des changements climatiques.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a souligné que cette annonce «réaffirme le leadership du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques et son soutien aux pays qui en subissent les conséquences les plus importantes».

Les projets financés dans le cadre de ce programme concernent notamment la sécurité alimentaire, la gestion de l’eau, l’agriculture durable, la gestion des zones côtières, la réduction des risques de catastrophes naturelles, le développement urbain et rural et les forêts, peut-on lire dans le communiqué présentant cette annonce.

Il s’agit de la troisième contribution du Québec au Fonds pour l’adaptation. En 2019, l’aide gouvernementale québécoise s’établissait à 3 millions $, puis elle est passée à 10 millions $ l’an dernier, à la conférence de Glasgow.

Selon un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement, les coûts de l’adaptation aux changements climatiques dans les pays en développement sont de cinq à dix fois supérieurs au financement actuel.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.