Québec octroie 1,8 million $ à Déclic, pour l’insertion des jeunes

MONTRÉAL — Québec octroie 1,8 million $ à l’organisme Déclic, qui s’occupe de réinsertion des jeunes adultes qui ont des obstacles à l’intégration.

Deux ministres en ont fait l’annonce, jeudi à Montréal: le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, et le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet.

Le ministre Boulet a souligné que selon certaines évaluations, 136 000 jeunes sont parmi ceux que des économistes désignent par l’acronyme NEEF, soit ni en emploi, ni aux études, ni en formation.

En fait, la somme de 1,8 million $ sera versée pour deux programmes d’aide de cet organisme montréalais Déclic: Parcours et Agora.

Parcours sert à soutenir les jeunes de 17 à 26 ans pour qu’ils développent des habiletés socioprofessionnelles, en leur offrant un accompagnement personnalisé. Les jeunes qui sont prestataires de l’aide sociale pourront y participer, a précisé le ministre Boulet.

Le taux d’emploi des 15 à 24 ans à Montréal a diminué de 5,9 % de février à juillet, a noté le ministre Boulet. À la mi-juillet, le taux de chômage dans cette catégorie d’âge était de 33,7 %. «C’est extrêmement important et ça nous fait réaliser à quel point c’est fondamental de répondre à leurs besoins, de leur donner tous les outils qui vont leur permettre de réintégrer la société québécoise.»

Agora permet de favoriser la réussite éducative — et non seulement scolaire — en aidant par exemple des jeunes qui ont interrompu leur parcours scolaire, ceux qui ont des difficultés d’adaptation, des problèmes de santé mentale.

«Il y a des jeunes qui sont un peu inégaux face à la vie, qui doivent composer avec toutes sortes de difficultés d’adaptation, difficultés d’apprentissage, des troubles d’attention, des problèmes de santé mentale. Ils n’ont peut-être pas eu le coup de pouce qu’ils auraient dû avoir autour d’eux. On parle des fois de filet social, mais ça peut aussi être un filet familial», a illustré le ministre Roberge.

Avec la somme reçue, l’organisme Déclic pourra notamment embaucher des intervenants pour accompagner ces jeunes. Il verse également des primes aux jeunes participants.

Laisser un commentaire
Les plus populaires