Québec octroie 4,6 millions $ aux salles de cinéma

MONTRÉAL — Québec vole au secours des salles de cinéma et leur versera 4,6 millions $ pour les aider à traverser la «crise de liquidités» causée par l’arrêt et le ralentissement de leurs activités en raison de la pandémie.

La contribution financière a également pour objectif de maintenir les capacités de diffusion des exploitants de salles diffusant du cinéma québécois, précise le cabinet de la ministre de la Culture et des Communications, dans un communiqué publié jeudi.

«En attendant la réouverture sécuritaire des salles de cinéma, notre gouvernement a voulu aider nos grands écrans à travers le Québec, afin que les citoyens puissent y découvrir les œuvres cinématographiques des cinéastes québécois lorsque leurs portes rouvriront à nouveau», a écrit Nathalie Roy, la ministre de la Culture et des Communications.

Selon Québec, 76 établissements totalisant 469 écrans pourraient profiter des subventions.

Les salles dont le taux de diffusion de films québécois aura augmenté par rapport à 2019 pourraient recevoir une somme jusqu’à 20 % plus importante, précise le cabinet de la ministre.

Reprendre son souffle

Deux associations de propriétaires de salles ont salué l’annonce de Québec, expliquant qu’elle aidera à «compenser en partie les lourds dommages» qu’ils subissent depuis le début de la pandémie.

L’aide gouvernementale permettra aux propriétaires de «reprendre (leur) souffle en ces temps très difficiles» et à «traverser cette tempête», a soutenu Éric Bouchard, le président de la Corporation des salles de cinéma du Québec dans un communiqué.

«Nous sommes confiants qu’une fois la réouverture possible, les cinéphiles seront nombreux à revenir dans les salles après des mois de confinement», a ajouté M. Bouchard.

Les subventions octroyées par Québec étaient attendues par les cinémas depuis plusieurs mois, a pour sa part noté Denis Hurtubise, le président de l’Association des propriétaires de cinémas du Québec.

Les cinémas ont «un rôle clé dans la chaîne de vie d’un film», a mentionné M. Hurtubise, qui soutient que l’ensemble de l’industrie bénéficiera des retombées de l’annonce.

«En soutenant les salles de cinéma, le gouvernement vient également rassurer les joueurs de l’écosystème, soit les producteurs et les distributeurs, que leurs œuvres pourront continuer à être diffusées, ce qui permettra ainsi de maintenir une visibilité importante au cinéma québécois», a-t-il insisté.

L’aide sera accordée aux salles de cinéma québécoises dans le cadre d’un appel de projets piloté par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Laisser un commentaire