Québec octroie un prêt de 30 millions de dollars à l’entreprise québécoise CAE

MONTRÉAL — Le gouvernement québécois accorde un prêt de 30 millions de dollars à CAE afin de permettre à l’entreprise, dont le siège social est à Montréal, de poursuivre ses activités de recherche et de développement de produits et services pour des applications de simulation et de formation dans le secteur de la santé. Il s’agit d’un prêt qui sera remboursable par redevances.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, samedi, par voie de communiqué.

Cette somme doit permettre notamment à CAE de réaliser la deuxième phase de son projet Genèse, lancé en 2009. Cette phase comprend notamment le développement de nouveaux simulateurs de plateformes pour la formation en gestion des voies respiratoires et la simulation de la colonne vertébrale, ainsi que de nouveaux modules pour simulateurs de chirurgie et de matériel médical, précise le communiqué.

«Alors que le contexte économique actuel est difficile, l’appui gouvernemental s’avère très pertinent pour soutenir la croissance des activités de CAE dans le secteur de la santé, un domaine stratégique pour le Québec. Grâce à son projet Genèse, CAE participe de plus à l’effort collectif de production de matériel médical en fabriquant des respirateurs nécessaires pour combattre la COVID-19», affirme le ministre Fitzgibbon.

La deuxième phase du projet s’effectuera au coût de 82,4 millions de dollars et devrait créer 50 emplois dans la région de Montréal.

«Cet investissement permettra à CAE d’innover davantage dans le secteur de la santé, surtout dans le contexte actuel», a déclaré Marc Parent, président et chef de la direction de CAE.

«Cela consolidera la position du Québec à titre de leader mondial dans le domaine critique et prometteur de la sécurité des patients», précise-t-il.

Le gouvernement du Québec avait accordé un prêt de 70 millions $ lors de la première phase du projet Genèse.

CAE est une entreprise québécoise de haute technologie à la fine pointe de l’immersion numérique qui fournit des solutions dans les domaines de l’aviation civile, de la défense et sécurité et de la santé.

L’entreprise québécoise compte environ 10 000 employés dans le monde, dont plus de 4000 au Québec.

Laisser un commentaire