Québec: pétition pour une Place Suzanne-Clermont, victime de la tuerie

QUÉBEC — Trois citoyens de Québec ont lancé une pétition sur le web qui demande au maire de la ville, Régis Labeaume, de faire aménager un espace nommé Place Suzanne-Clermont en hommage à celle qui a été l’une des deux victimes des attaques perpétrées le 31 octobre dernier dans le Vieux-Québec.

Les initiateurs de la pétition, Clarisse Dehont, Roland Pelletier et Maryse Paré, expliquent dans leur texte affiché sur le site www.change.org que Suzanne Clermont habitait le Vieux-Québec depuis plus de 20 ans et que sa personnalité et son sourire en avaient fait une voisine bien connue de tous.

Ils demandent que l’espace situé sur les Remparts, en haut de la rue de la Canoterie, soit nommé Place Suzanne-Clermont et qu’une plaque commémorant le nom et, disent-ils, la vie de cette âme exceptionnelle y soit posée. Il s’agit d’un endroit où Mme Clermont rencontrait ses voisins et amis chaque jour, semble-t-il, et qui deviendrait un lieu spontané de partage, d’amour, de paix et de fraternité.

Lundi matin, près de 1000 personnes avaient signé la pétition lancée trois jours plus tôt.

Suzanne Clermont, qui était coiffeuse, habitait sur la rue des Remparts. Elle avait 61 ans au moment où elle a été brutalement assassinée.

Les attaques du Vieux-Québec ont aussi coûté la vie à François Duchesne, âgé de 56 ans, qui était le directeur des communications du Musée national des beaux-arts du Québec. De plus, cinq autres personnes ont été blessées. 

 

Laisser un commentaire