Des projectiles sur une affiche électorale d’un candidat indépendant à Québec

QUÉBEC — Un candidat aux élections provinciales dans la circonscription de Jean-Talon, à Québec, a porté plainte à la police après avoir constaté que l’une de ses affiches électorales avait été vandalisée par des projectiles.

L’affiche du candidat indépendant Ali Dahan située à l’entrée du parc Saint-Benoît, dans l’arrondissement Sainte-Foy, a été criblée de projectiles probablement tirés avec une arme à air comprimé.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé mardi avoir reçu une plainte la veille. Le dossier a été transmis à des enquêteurs qui traitent l’affaire comme un méfait.

Une porte-parole du SPVQ, Mélanie Jobin, a précisé que les enquêteurs avaient pu confirmer qu’il s’agissait «de projectiles de plastique pouvant ressembler à des projectiles de type « air soft »». La pancarte vandalisée a été retirée, a-t-elle ajouté.

La police n’a pas voulu s’avancer sur les motivations de la personne qui aurait commis ce geste. «Une enquête est en cours et une unité de l’identité judiciaire travaille conjointement avec les enquêteurs», a indiqué Mme Jobin.

Dans une entrevue accordée au journal «Québec Hebdo», Ali Dahan a affirmé que certaines de ses affiches avaient été récemment arrachées près du Centre culturel islamique de Québec, mais que le fait qu’une pancarte ait été vandalisée avec ce qui semblait être des projectiles venant d’une arme l’avait incité à porter plainte.

Cet événement survient quelques jours après des actes de vandalisme contre l’exposition photo de la place éphémère du pont Dorchester, à Québec, pour la deuxième fois en quelques semaines. L’exposition à ciel ouvert «Visages de la diversité», du photographe Éric Côté, traite de l’accueil de réfugiés et de leurs premiers pas à Québec.

Le SPVQ a aussi reçu une plainte pour méfait sur les œuvres d’art.

Les plus populaires