Les autorités de Saguenay tentent de reloger les évacués du glissement de terrain

MONTRÉAL — Les autorités à Saguenay ont sécurisé mardi un périmètre autour d’un quartier à haut risque de glissements de terrain et tentent de trouver rapidement un logement aux habitants chassés de chez eux.

Le porte-parole de la Ville, Dominic Arseneau, a déclaré que des gardes de sécurité privés et des policiers effectueront des patrouilles dans le quartier de La Baie, et que des luminaires seront installés pour dissuader les cambrioleurs d’entrer dans les résidences inoccupées.

Les résidants sont en effet priés d’éviter à tout prix le secteur, en raison des risques de nouveaux mouvements de terrain, a-t-il ajouté.

Les autorités ont indiqué mardi que 192 habitants avaient été évacués de 76 résidences dans ce quartier de Saguenay, après qu’un glissement de terrain a emporté une maison, le 13 juin.

La Ville a déclaré l’état d’urgence en fin de semaine et a ordonné l’évacuation d’un secteur de La Baie.

L’ordre d’évacuation, a déclaré M. Arseneau, devrait rester en vigueur pendant plusieurs semaines, voire des mois.

«Les experts ont dit que le sol bougera et (…) nous sommes dans une course contre la nature. Nous devons trouver un moyen de stabiliser le sol avant que le prochain glissement de terrain ne se produise, a déclaré M. Arseneau. Il y aura un autre glissement de terrain si nous ne faisons rien. Nous ne savons tout simplement pas quand ni l’ampleur.»

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a écrit lundi soir sur Twitter qu’elle avait signé l’arrêté ministériel autorisant la Ville de Saguenay à demeurer en état d’urgence.

Cette déclaration de l’état d’urgence, renouvelable tous les cinq jours, permettra à la Ville de Saguenay de prendre plus rapidement des décisions concernant des dossiers tels que l’attribution de contrats, la réquisition de propriétés et la déviation de la circulation.

La Ville de Saguenay a par ailleurs lancé mardi un site internet où les citoyens de la région peuvent offrir un logement aux personnes évacuées. Les gens peuvent également utiliser le site pour offrir des appareils électroménagers et des meubles, ou des services, comme d’adopter temporairement l’animal de compagnie d’un sinistré. La Ville a également mis en place une ligne téléphonique pour les personnes déplacées.

Le gouvernement du Québec a déjà indiqué que chaque personne forcée de quitter son domicile recevra 20 $ par jour pour ses frais de subsistance. Québec offrira également jusqu’à 260 000 $ à ceux qui ne pourront pas retourner dans leur maison.

Les autorités signalaient lundi que 187 habitants avaient été déplacés de leur résidence dans le quartier de La Baie. Mardi, une trentaine d’entre eux vivaient dans des hôtels. D’autres sont allés habiter dans leur résidence secondaire, parfois à leur camping, dans un logement de l’Office municipal d’habitation ou dans un logement d’un propriétaire privé, a indiqué Dominic Arseneau.

Le porte-parole de la Ville a précisé que les évacués avaient des besoins différents: il s’agit parfois de couples, d’autres vivent seuls, tandis que d’autres encore ont des enfants. Certains ont aussi des animaux de compagnie, a-t-il rappelé. «Le but est d’avoir trouvé un logement adéquat pour tout le monde d’ici la fin de la semaine», a indiqué M. Arseneau.

Le premier ministre François Legault a annoncé qu’il se rendrait mercredi à Saguenay. «Je serai à La Baie mercredi matin pour offrir mon aide et mon soutien à la population touchée par les glissements de terrain, a-t-il écrit sur Twitter. Nous ne vous laisserons pas tomber.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.