Québec solidaire dit non à un Parlement 100 % virtuel

Québec solidaire (QS) dit non à des travaux parlementaires 100 % virtuels comme le préconise le gouvernement Legault. 

Après le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ) plus tôt cette semaine, Québec solidaire (QS) a exigé à son tour mardi qu’une partie des travaux se déroulent en présence des élus sur place au parlement. 

«Les Québécois ont des questions, ils s’attendent à ce que l’opposition joue son rôle démocratique, a plaidé le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, en conférence de presse à l’Assemblée nationale. Il va falloir trouver une manière de faire fonctionner l’Assemblée nationale pour qu’on joue ce rôle. Je pense qu’un scénario 100 % virtuel ne le permettrait pas.»

Les travaux doivent reprendre mardi prochain et le gouvernement tient à ce que les travaux se déroulent en mode virtuel, selon la recommandation émise par les autorités de la santé publique.

En conférence de presse mardi, M. Nadeau-Dubois a toutefois fait valoir que la situation sanitaire a beaucoup évolué depuis l’évaluation de la santé publique. 

Des négociations sont en cours entre les leaders parlementaires de tous les partis.  

«On va faire preuve de la flexibilité maximale pour permettre de trouver un scénario où on a un bel équilibre entre le respect des directives de la Santé publique et le fonctionnement de la démocratie québécoise. Je suis convaincu qu’on va arriver à une entente.»

Lundi, la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, avait écarté le scénario d’une rentrée parlementaire totalement virtuelle. Selon elle, il serait «illusoire» de penser que le débat démocratique pourrait se faire sans des échanges en personne au parlement.

De son côté, le chef du PQ, Paul Saint-Pierre Plamondon, a dénoncé le fait que le gouvernement s’appropriait «le monopole du message», grâce à des conférences de presse presque quotidiennes sur la pandémie.

Il a estimé que cette façon de fonctionner n’était pas le reflet d’une «démocratie normale».

Laisser un commentaire