Québec solidaire veut développer un marché national du bois d’oeuvre

GATINEAU, Qc — Au treizième jour de la campagne électorale, Québec solidaire a présenté son plan pour mettre l’industrie du bois d’oeuvre à l’abri des sautes d’humeur du président américain.

En point de presse à Gatineau, mardi matin, la porte-parole Manon Massé a détaillé comment son parti entend développer un marché national pour ce bois utilisé dans la construction de charpentes.

La formation de gauche propose notamment de modifier le Code du bâtiment pour assurer que toute nouvelle construction du secteur non résidentiel comprenne une structure en bois.

Ce matériau est durable et émet peu de gaz à effet de serre, souligne-t-on.

«L’obsession pour l’économie d’exportation a fait en sorte qu’on a rendu l’industrie forestière extrêmement dépendante de ce qui se passe aux États-Unis», a fait valoir Mme Massé sur Twitter.

«Quand Donald Trump se lève le matin et est de mauvaise humeur, c’est les gens d’ici qui perdent leurs jobs», a-t-elle ajouté.

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie