Québec solidaire veut soutenir les artistes et les producteurs d’alcool

MONTRÉAL — Québec solidaire (QS) veut donner le goût aux jeunes de découvrir la culture québécoise et, aux adultes, de profiter des alcools du terroir québécois.

De passage à Québec vendredi matin, le co-porte-parole du parti Gabriel Nadeau-Dubois a annoncé qu’un gouvernement solidaire mettrait en place une politique culturelle jeunesse afin de soutenir la production de contenu culturel de qualité à l’intention des jeunes Québécois.

Dotée d’un budget de 47 millions $, cette politique comprendrait trois volets: le développement par Télé-Québec d’une plateforme numérique destinée aux jeunes et offrant essentiellement du contenu québécois, l’instauration de quatre sorties culturelles obligatoires par année pour chaque élève du primaire et du secondaire, et un investissement de 6 millions $ dans le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) afin de stimuler la création de contenu jeunesse.

Sa collègue, Manon Massé, a pour sa part déclaré qu’advenant la victoire de QS aux élections du 1er octobre, le parti maintiendrait la Société des alcools du Québec (SAQ) «dans le giron public» et lancerait une politique nationale des alcools du terroir afin de soutenir les producteurs régionaux.

Lors d’un point de presse à Frelighsburg, la co-porte-parole solidaire a souligné qu’en vertu de cette politique, les succursales de la SAQ pourraient vendre davantage d’alcools de leur région et à un prix réduit.

Quant au statut de la SAQ, Mme Massé a soutenu que le modèle actuel avait «fait ses preuves» et qu’il assurait un milliard de dollars par année en dividendes «pour notre portefeuille collectif».

Elle a dit craindre qu’une privatisation n’entraîne une hausse des prix et une baisse de la variété des produits offerts à l’extérieur des grandes villes.