Québec va limiter la hausse de la taxe scolaire en 2022

QUÉBEC — La hausse anticipée de la taxe scolaire ne dépassera pas 3 %, en moyenne, cette année, entraînant un impact somme toute assez marginal dans le portefeuille des contribuables.

Pour aider les contribuables à composer avec une inflation importante, le gouvernement Legault a choisi de fixer un plafond à la hausse «trop élevée» du compte de taxes scolaires attendue cette année. Elle devra donc se situer en moyenne entre 2 % et 3 %, pas davantage, en 2022.

«Si nous n’étions pas intervenus, la hausse du compte de taxe scolaire aurait été en moyenne de l’ordre de 17 %», a commenté le ministre des Finances, Eric Girard, en mêlée de presse.

Par exemple, pour une maison évaluée à 350 000 $, la hausse de la taxe scolaire se limitera donc cette année à 10 $, plutôt qu’atteindre 60 $. Pour une maison évaluée à 500 000 $, la hausse sera de 11 $, au lieu de 80 $.

Ce bond marqué de la taxe scolaire aurait été dû à une augmentation des effectifs et de la rémunération des employés des centres de services scolaires, a-t-il expliqué, en disant vouloir limiter la hausse soutenue du coût de la vie qui frappe les contribuables depuis des mois.

Le manque à gagner, de l’ordre de 173 millions $, sera compensé par une aide financière de Québec au réseau des centres de services scolaires.

Les comptes de taxes scolaires seront normalement expédiés aux gens en juillet.

Le taux retenu cette année passera donc de 0,1054 $ à 0,1024 $ par chaque tranche de 100 $ d’évaluation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.