Quelques citations tirées du débat des chefs au réseau TVA

MONTRÉAL — Voici quelques citations tirées du débat des chefs présenté mercredi soir au réseau TVA:

Justin Trudeau, Parti libéral

Sur la loi québécoise sur la laïcité:

«Nous allons défendre les droits des minorités. Ma perspective personnelle, c’est qu’une société libre ne devrait pas légitimiser la discrimination. Mais je ne vais pas fermer la porte comme gouvernement de défendre les droits des minorités.»

Sur l’aide médicale à mourir:

«On ne va pas aller en appel» de la décision de la Cour supérieure du Québec.

«On ne va pas enlever toutes les restrictions, non. Oui, on va faire plus d’étapes pour permettre plus d’accès.»

Sur la possibilité de décriminaliser d’autres drogues:

«Pas tout de suite.»

Sur l’environnement et le Québec:

«Au Québec, ça fait longtemps qu’on est leader dans l’environnement. On n’a pas besoin d’imposer quoi que ce soit», comme une taxe sur le carbone.

Si le Québec est une province comme les autres:

«Non. Je reconnais la nation québécoise. Que les Québécois ont des valeurs que je partage. (…) C’est pourquoi j’ai été touché d’avoir autant de députés québécois.»

Andrew Scheer, Parti conservateur

Sur l’avortement:

«Les Québécois et Québécoises peuvent avoir confiance que, sous un gouvernement conservateur, on ne va pas rouvrir ce débat et l’accès ne va pas changer.

«La seule personne qui essaie de rouvrir ce débat, c’est les libéraux qui veulent importer des divisions des autres pays. J’ai été toujours clair. Comme gouvernement, nous n’allons pas rouvrir ce débat.»

À l’intention du Bloc:

«Malgré toutes vos bonnes intentions, vous ne pourrez jamais rien faire pour le Québec. (…) C’est nous qui allons instaurer ce rapport d’impôt unique.»

Sur le cannabis:

«C’est votre agenda secret, de légaliser et décriminaliser les drogues dures» – à l’intention de Justin Trudeau

«Nous avons voté contre ce projet de loi (sur la légalisation du cannabis), mais nous réalisons que c’est une nouvelle époque maintenant au Canada.»

À l’intention du Bloc:

«Malgré toutes vos bonnes intentions, vous ne pourrez jamais rien faire pour le Québec. Et comme a dit le père du Bloc, Lucien Bouchard, la présence du Bloc à Ottawa, ça dilue le pouvoir politique du Québec au sein de la fédération. Avec moi, les Québécois seront à la table des décisions.»

À l’intention de Justin Trudeau:

«Il y a seulement un chef qui a deux avions pour sa campagne électorale  Un pour les médias et un autre pour vos costumes et vos canots. Vous êtes un hypocrite.»

Sur le pétrole:

«Le véhicule le plus populaire au Québec, c’est le F150. Les Québécois et les Québécoises vont continuer d’acheter du pétrole.»

Sur l’affaire SNC-Lavalin:

«C’est important de se souvenir que M. Trudeau n’a pas perdu de ministres. Il a congédié la seule qui a dit la vérité, qui a refusé d’être complice dans un abus de son pouvoir. Il n’y a aucune justification pour s’ingérer dans une poursuite criminelle. L’indépendance de notre système judiciaire, ça, c’est un fleuron de notre pays! C’est la raison pour laquelle les gens viennent au Canada.»

Sur les Premières Nations:

«La source des emplois pour les Premières Nations dans les régions rurales et éloignées, c’est nos ressources naturelles, les grands projets énergétiques, le secteur minier.»

À l’intention d’Yves-François Blanchet, à qui il reproche de seulement soulever des enjeux provinciaux:

«Il y a un poste disponible dans le Parti québécois. Présentez-vous dans une campagne provinciale.»

À l’intention de Justin Trudeau:

«Les Québécois et Québécoises se sont ennuyés de M. Harper pendant votre voyage en Inde.»

Sur la déclaration de revenus unique pour le Québec:

«Je suis la seule personne ici en faveur d’un rapport d’impôt unique et qui peut le faire.»

Yves-François Blanchet, Bloc québécois

Sur l’avortement:

«Je pense que des valeurs fondamentales et aussi ancrées dans la mentalité du Québec que le droit pour les femmes à disposer de leur propre corps ne peut pas chez nous être quelque chose de discutable ou de négociable.

«Il n’y aura aucun compromis sur cet enjeu.»

Sur les changements climatiques:

«Les conservateurs croient que les lois du marché et le Saint-Esprit vont régler les changements climatiques, ou que ça n’existe pas.

«S’il n’y avait pas eu le Bloc québécois, il y aurait déjà un Énergie Est qui traverserait le Québec.»

Sur la pertinence de voter pour le Bloc:

«Les gens n’élisent pas un premier ministre, ils élisent des députés parce qu’ils veulent se reconnaître dans ce qu’on va véhiculer.»

Sur la protection des données personnelles:

«Comment faire confiance au gouvernement Trudeau sur l’enjeu de la sécurité alors qu’il n’est même pas capable d’assurer la paye à ses propres employés depuis des années?»

En s’adressant à M. Scheer:

«Je vous suggère d’être un peu moins proche de M. (Doug) Ford et M. (Jason) Kenney. (…) Vos fréquentations ne vous rendent pas plus agréables au regard des Québécois et Québécoises.»

Sur le projet conservateur de corridor énergétique:

«Le mot anglais pour corridor énergétique, c’est »pipeline ».»

Sur ses relations avec le gouvernement de François Legault:

«M. Legault est un fédéraliste plus proche d’un nationalisme à la Bourassa. Moi, je suis plus proche du nationalisme de Parizeau.»

Sur l’affaire SNC-Lavalin:

«Pourquoi toujours sacrifier les entreprises du Québec?

«3400 personnes qui n’ont rien à se reprocher, tandis que les anciens dirigeants qui sont peut-être des criminels se poussent en invoquant l’arrêt Jordan.»

Sur l’unité nationale:

«Vous m’accusez tous à l’unisson de faire de la chicane, alors que moi, ce que je propose, c’est que le Québec et le Canada soient de bons amis, d’égal à égal, au lieu de mauvais amis, de mauvais colocs qui se chicanent.»

Jagmeet Singh, Nouveau Parti démocratique

Sur l’avortement:

«Il n’est pas acceptable d’avoir une discussion sur le droit des femmes de décider.»

Sur la loi québécoise sur la laïcité:

«C’est une loi qui discrimine. Je m’oppose aux lois qui discriminent. Je suis pour les lois qui rassemblent.»

Sur l’aide médicale à mourir:

«À mon avis, c’est trop limité. On va ouvrir les critères. Actuellement ils sont trop limités. (…) Je suis prêt à prendre un engagement.»

Sur l’imposition des GAFA:

«Le gouvernement Trudeau a donné un grand cadeau à Netflix avec aucune protection pour la culture québécoise.»

Sur l’environnement, à Andrew Scheer:

«Vous allez imposer un pipeline au Québec.

«Vous ne comprenez pas cette grande crise et l’impact sur les jeunes.»

Sur la place du Québec dans le Canada:

«Je veux réintégrer formellement le Québec dans la Constitution. (….) C’est une injustice historique. Je veux régler ça.»

Sur les Premières Nations:

«C’est fini le temps des belles paroles. C’est le temps des actions concrètes.»

Les plus populaires