R-U: des chercheurs ont trouvé le fossile du «plus ancien prédateur animal»

LONDRES — Le fossile d’une créature vieille de 560 millions d’années, et qui pourrait être le tout premier prédateur animal, a été baptisé en hommage au naturaliste et scientifique britannique David Attenborough. 

Des chercheurs ont dit lundi que le spécimen, qui a été baptisé Auroralumina attenboroughii, est la plus ancienne créature connue à avoir eu un squelette. Elle est apparentée au groupe qui inclut les coraux, les méduses et les anémones, ont-ils dit.

«On suppose habituellement que les groupes modernes d’animaux, comme les méduses, sont apparus il y a 540 millions d’années, pendant l’explosion cambrienne, a dit le paléontologue Phil Wilby, du British Geological Survey. Mais ce prédateur est vingt millions d’années plus vieux.»

Il a ajouté qu’il est «incroyablement excitant» de savoir que ce fossile est l’un de ceux qui pourraient détenir la clé du moment où «la vie complexe a débuté sur Terre».

Le fossile a été trouvé dans la forêt de Charnwood, près de Leicester, dans le centre de l’Angleterre, où M. Attenborough cherchait jadis des fossiles. L’homme de 96 ans s’est dit «vraiment enchanté» par cet hommage.

Frankie Dunn, du Musée d’histoire naturelle de l’université d’Oxford, a expliqué que ce spécimen est très différent des autres fossiles trouvés dans la forêt de Charnwood et à travers le monde.

Comme la plupart des autres fossiles de la période cambrienne, a dit M. Dunn, «celui-ci a clairement un squelette, et des tentacules qui s’agitaient dans l’eau pour capturer la nourriture qui passait, un peu comme les coraux et les anémones de mer le font aujourd’hui».

L’explosion cambrienne s’est produite il y a entre 541 et 530 millions d’années. Il s’agit d’une poussée évolutive gigantesque qui a vu l’émergence d’une énorme diversité d’animaux. Plusieurs créatures ont développé des composantes rigides, comme des coquillages de carbonate de calcium, à ce moment.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.