Rançongiciel à la Société Alzheimer de Laval: aucune somme n’aurait été versée

LAVAL, Qc — La Société Alzheimer Laval (SAL) dit avoir été victime au milieu du mois dernier d’un rançongiciel qui a encrypté ses fichiers informatiques. Les malfaiteurs ont ensuite demandé une rançon pour que l’organisme puisse les récupérer.

Dans un communiqué, la directrice générale de la Société Alzheimer Laval, Lise Lalande, confirme que grâce au travail d’une firme spécialisée dans le décryptage de fichiers, l’organisme a retrouvé l’accès à toutes ses données.

Mme Lalande affirme qu’après la découverte de l’attaque, la situation a été signalée à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et qu’aucune rançon n’a été payée.

Le rançongiciel, qui peut être diffusé par courriel, est utilisé par des bandits pour s’emparer de données personnelles avant d’exiger de l’argent en échange d’un déchiffrement des données.  

Des experts en cyberattaque consultés par la Société Alzheimer Laval ont soutenu que le risque encouru par les clients, donateurs et partenaires est faible car l’objectif du rançongiciel est d’obtenir de l’argent par le biais d’une rançon.

Toutefois, certains des fichiers de l’organisme incluent des renseignements personnels. Dans les seuls cas d’autorisation de retraits mensuels, il est possible que les coordonnées bancaires ou numéro de carte de crédit aient été conservés dans les fichiers.

La Société Alzheimer Laval dit avoir mis en place des mesures pour protéger ses fichiers et maximiser ses défenses informatiques.

La Société Alzheimer Laval, qui a été fondée en 1995, est un organisme sans but lucratif qui a pour mission d’aider les personnes touchées par la maladie, informer la population et les professionnels qui travaillent auprès des personnes atteintes et de contribuer à la recherche.

 

Les plus populaires