Rapport de la VG: 265 000 familles ont touché jusqu’à 300 $, sans en avoir besoin

OTTAWA — Le paiement unique de 300 $ qu’Ottawa a versé en mai dernier aux familles qui reçoivent l’Allocation canadienne pour enfants a permis à 265 000 familles de toucher, en entier ou en partie, cette aide fédérale à laquelle elles n’ont pas droit dans d’autres circonstances.

Le gouvernement fédéral a annoncé ce paiement le printemps dernier, dans le cadre de ses mesures pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Il y a consacré 2 milliards $ et a modifié temporairement la formule de calcul des prestations pour rendre l’allocation disponible à un plus grand nombre de familles.

Dans un rapport déposé jeudi après-midi, le bureau de la vérificatrice générale calcule qu’une famille avec un enfant de moins de six ans devait avoir un revenu familial net de moins de 195 460 $ pour avoir accès à l’allocation régulière. Mais pour ce paiement unique allant jusqu’à 300 $, le revenu maximal grimpait à 307 960 $.

Pour ce qui est d’une famille avec un enfant entre l’âge de 6 et 18 ans, le revenu familial maximal en temps régulier est de 163 050 $. Pour ce versement unique de mai dernier, il pouvait être aussi haut que 275 500 $.

La vérificatrice générale estime que ces changements aux calculs ont coûté 88 millions $ au trésor fédéral.

Par ailleurs, Karen Hogan avait très peu de critiques à servir à la gestion du programme normal d’allocations pour enfants.

«Dans l’ensemble, nous avons constaté que l’Agence du revenu du Canada avait géré le programme (…) de manière à verser en temps utile des prestations exactes à des milliers de familles», a dit la vérificatrice au cours de la conférence de presse qu’elle a tenue, jeudi après-midi.

Mme Hogan estime qu’il y a quelques détails à améliorer. 

Elle recommande, entre autres, que les différents ministères et agences du gouvernement puissent échanger des renseignements afin que des prestations ne soient pas versées sur la base d’informations périmées.

Laisser un commentaire