Rapport sur la parité femmes-hommes dans les postes décisionnels du Québec

QUÉBEC — La parité entre les femmes et les hommes n’est pas encore atteinte dans les lieux décisionnels et consultatifs du Québec selon ce que révèle une compilation produite lundi par le Conseil du statut de la femme.

Des vérifications faites l’an dernier dans près de 600 organisations du Québec révèlent que les milieux où la proportion de femmes se situe entre 40 et 60 pour cent se rapportent plus souvent aux secteurs qui leurs sont traditionnellement associés comme l’éducation, la santé et la culture. Elles sont moins présentes dans les domaines traditionnellement masculins comme la politique, la haute fonction publique et les affaires.

Les données précisent que dans l’ensemble du Québec, les femmes occupent plus de 40 pour cent des sièges dans plusieurs lieux décisionnels et consultatifs, notamment à l’Assemblée nationale, où 42 pour cent des députés et 50 pour cent des ministres sont des femmes.

Dans la fonction publique québécoise, 47 pour cent des cadres sont des femmes.

Par ailleurs, les femmes demeurent en 2018 sous-représentées dans les MRC car parmi les préfets, 23 pour cent sont des femmes. À peine 19 pour cent des postes de maire et 35 pour cent des sièges de conseillers municipaux sont détenus par des femmes.

Dans la haute fonction publique québécoise, les femmes occupent 36 pour cent des postes de sous-ministre et 35 pour cent de présidence d’organismes gouvernementaux.

Les plus populaires