Rapport sur le décès d’un résident d’un centre d’hébergement à Sherbrooke

SHERBROOKE, Qc — Le coroner Richard Drapeau recommande au CIUSSS de l’Estrie-CHUS d’augmenter la surveillance des usagers qui commettent régulièrement des agressions.

Il souhaite également que chaque acte d’agression soit noté immédiatement dans le dossier de l’usager et que l’équipe médicale en soit informée.

Il s’est penché sur le cas d’un résident du centre d’hébergement Argyll, Serge-André Guérin, qui est décédé d’une mort violente le 10 octobre 2016 à Sherbrooke.

Le rapport du coroner Drapeau révèle que l’homme avait plusieurs problèmes de santé, ce qui a provoqué son décès à la suite de l’altercation avec un autre résident.

L’agresseur avait des problèmes comportementaux et il a été impliqué dans de nombreuses situations de violence.

Le jour du décès, un préposé aux bénéficiaires a vu l’agresseur dans la chambre de Serge-André Guérin, alors que ce dernier était assis sur son lit.

L’agresseur a alors asséné un coup de poing au visage de l’usager, qui s’est effondré, et il aurait dit par la suite: «je vais le tuer».