Rassemblements interdits: la police de Gatineau donne son 1er constat de 1000$

Une soirée entre amis à Gatineau alors que les rassemblements sont proscrits a coûté cher à un locataire: la police lui a remis un constat d’infraction de 1 000 $ en vertu de la Loi sur la santé publique.

Au cours de la nuit dernière, des agents du service de police de Gatineau se sont déplacés dans le secteur de Hull après avoir reçu une plainte pour bruit.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont effectivement constaté un fort niveau de bruit, audible de l’extérieur de l’immeuble, et estimé que plusieurs personnes étaient présentes à l’intérieur du logement visé par la plainte.

Les policiers ont noté que deux des cinq personnes présentes n’habitaient pas là .

Ils ont tenté une approche basée sur l’information et la sensibilisation, indique le service de police, ajoutant que «les personnes présentes ont toutefois refusé de collaborer».

Bref, le locataire a reçu un constat d’infraction de 1 000 $ — le premier à être remis par la police de Gatineau en vertu de la Loi sur la santé publique, pour avoir tenu un rassemblement dans un logement.

En prime, vu «l’attitude récalcitrante des individus», le locataire du logement a aussi écopé d’une amende de 200 $ pour le bruit.

Il n’y a pas eu d’arrestation.

La police rappelle que les amendes pouvant être imposées en vertu de la Loi sur la santé publique peuvent varier de 1 000 $ à 6 000 $.

Les plus populaires