Recensement 2016: le Nouveau-Brunswick se vide

OTTAWA – Le Nouveau-Brunswick est la seule province canadienne à avoir connu un recul de sa population depuis cinq ans, selon le recensement de 2016, dont les premières données ont été publiées mercredi matin.

La province maritime a enregistré une baisse d’un demi-pour cent (-0,5 pour cent) de ses habitants de 2011 à 2016.

Le recul est marqué dans la région de Campbellton, où la population a reculé de 9,3 pour cent en cinq ans. Bathurst, de son côté, enregistre une baisse de 2,6 pour cent, après le recul de 1,4 pour cent constaté lors du coup de sonde précédent, en 2011.

À l’instar des grands centres urbains au pays, Moncton a vu sa population augmenter au cours des cinq dernières années. Mais cette hausse de 4 pour cent n’atteint même pas la moitié de celle enregistrée lors du recensement précédent (9,5 pour cent).

De fait, dans toutes les provinces de l’Atlantique, la croissance de la population reste largement plus faible que la moyenne nationale (5 pour cent), ainsi que celle des autres régions du Canada. Aucune province atlantique n’enregistre une hausse qui dépasse le point de pourcentage sur cinq ans, à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard, dont l’augmentation atteint 1,9 pour cent.

Statistique Canada explique ces données par les migrations entre les provinces, défavorables à la région, ainsi que par le vieillissement de la population, le nombre de naissances dépassant à peine les décès lors de certaines années.

«La croissance naturelle est même négative dans certains coins, où il y a plus de décès que de naissances, observe Johanne Denis, responsable de l’analyse des données du recensement pour Statistique Canada. Les hausses observées, même plus faibles, tiennent majoritairement sur l’immigration, qui a augmenté de façon notable en Atlantique par rapport au dernier recensement.»

Globalement, la proportion de Canadiens vivant dans les provinces de l’Atlantique ne cesse toutefois de décroître depuis 50 ans: de 10 pour cent en 1966, elle a maintenant glissé à 6,6 pour cent.