Recensement: une croissance de 5,6 pour cent du nombre de logements depuis 2011

TORONTO – Les données préliminaires du recensement de 2016 révèlent une hausse du taux de croissance des logements de 5,6 pour cent comparativement au recensement de 2011.

Ainsi, le nombre de «logements privés occupés par des résidents habituels» s’est établi à 14 072 079 en 2016 au Canada.

De 2006 à 2011, le taux de croissance des logements avait été plus élevé, atteignant 7,1 pour cent.

Alors que la plus forte croissance démographique au pays a été enregistrée au Nunavut entre 2001 et 2016, c’est également dans ce territoire canadien que la plus importante progression du taux de croissance des logements a été notée, avec un bond de 13,4 pour cent.

L’Alberta arrive deuxième (9,9 pour cent), suivie par le Yukon (7,8 pour cent) et la Colombie-Britannique (6,6 pour cent).

Dans les provinces de l’Atlantique, au Québec, au Manitoba et dans les Territoires du Nord-Ouest, le nombre de logements s’est apprécié moins rapidement que la moyenne nationale.

Le taux de croissance des logements privés au Québec a atteint 4 pour cent, au cours de la période 2011-2016.