Recherche de tombes non marquées à l’ancien pensionnat de Port Alberni, en C.-B.

PORT ALBERNI, C.-B. — Une communauté des Premières Nations de l’île de Vancouver annonce lundi que la première phase de recherche de tombes anonymes a commencé sur le terrain d’un ancien pensionnat fédéral situé près de Port Alberni.

La première nation de Tseshaht affirme que le travail de recherche sur l’ancien site du pensionnat pour Autochtones a commencé lundi et prendra environ deux semaines.

On indique que des enfants d’au moins 100 communautés des Premières Nations de la Colombie-Britannique ont fréquenté le «pensionnat Alberni» de 1900 à 1973.

Dans un communiqué, la communauté Tseshaht indique que la société GeoScan, qui a déjà réalisé des opérations de balayages radar pénétrant dans le sol sur d’autres sites de pensionnats, effectuera les mêmes travaux à Port Alberni, en coordination avec la communauté et en gardant à l’esprit les protocoles culturels de la nation.

Le communiqué indique qu’une annonce officielle contenant les résultats de la recherche sera publiée après analyse des données recueillies par les radars.

Des enquêtes similaires sont en cours sur d’anciens sites de pensionnats fédéraux à travers le Canada, à la suite de la découverte de ce que l’on croit être plus de 200 tombes anonymes près d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique.

«Nous reconnaissons que ce travail peut être difficile pour notre peuple et ceux qui portent encore des souvenirs liés aux pensionnats, indique le communiqué. Ensemble, nous travaillons pour trouver des réponses du passé et apporter au présent la vérité.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.